Mentions légales
Plan du site
C’est SAINT-AQUILIN en «  Périgord Blanc ».
Le village se niche au creux d’un vallon. En arrivant de Saint-Astier, on le découvre dans un cadre de verdure. Le château du Roc, l’église, le cimetière, tout est là, proche, dans un ensemble parfait, qu’aucune construction moderne ne vient défigurer.
La commune se situe sur des collines peu élevées, séparées par des ruisseaux qui forment deux principales vallées :
- la vallée du Salembre
- la vallée du Noir.
De nombreux ruisseaux alimentent le Salembre qui prend sa source au bas du hameau de « Chantepoule » et traverse la commune en son milieu. On compte plus de 25 sources claires et abondantes dans la commune.
Saint-Aquilin qui tient son nom d’un aimable ermite, disciple de Astier (qui évangélisa la région au 6ème siècle), conserve aujourd’hui toute la douceur d’une campagne aux paysages variés, agréables à découvrir en toutes saisons.
L’église dont la construction remonte au 15ème siècle, comme en témoigne sa construction en ogives croisées est assez sobre mais bien proportionnée.
Dans la partie haute du bourg, la réhabilitation de la « rue des cailloux » et de ses venelles adjacentes, entièrement traitées en galets de rivière, mérite que l’on s’y attarde.
Au hasard des promenades sur les chemins de randonnées, on pourra découvrir les traces du peuplement gaulois : Dolmen de Peyrebrune, nombreux cluzeaux, tumulus de Ventadour….ainsi que les châteaux de Moncé, Boisset et Belet superbement restauré.
Avec près de 500 habitants, la population s’est stabilisée.
De nombreux vacanciers viennent se reposer à Saint-Aquilin, dans un environnement accueillant, où la vie associative ajoute une note de convivialité au travers des nombreuses manifestations qui sont organisées tout au long de l’année.
La Fontaine de Charroux
COMMUNE DE SAINT AQUILIN